Qui suis-je ?

Je m’appelle Perrine, j’ai 25 ans, et dans la vie, je suis journaliste indépendante. J’aime boire des litres de thé, acheter plus de livres que ce que je pourrais lire en une vie, écouter du Yelle et expliquer à mon entourage que non, elle n’a pas juste fait un son de Tecktonik et un duo avec Fatal Bazooka, envoyer des photos de mon chat jusqu’à épuisement de mon entourage, manger des glaces d’enfants aux Smarties et des chips au vinaigre, et surtout, j’aime m’interroger sur la vie plus qu’il ne faudrait.

Pourquoi ce nom de blog ?

“White girl problems” pourrait se traduire en français par “problèmes de riche”. C’est une expression et un mème qu’utilisait régulièrement l’une de mes anciennes colocataires, lorsqu’elle trouvait qu’on se prenait le chou sur des choses qu’elle ne jugeait vraiment pas essentielles, voire un peu (beaucoup) futiles. Par exemple, quand je me demande pendant 3 heures si notre peau a vraiment besoin de crème hydratante, ou si je dois continuer à manger des avocado toast malgré le changement climatique, si je dois rester vivre à Paris ou m’exiler à la campagne, ce sont des “White girl problems”.

J’avais envie d’écrire sur toutes ces questions idiotes que je me pose, et d’essayer de leur donner, si possible, un peu de sens.

Petit disclaimer : cette plateforme n’a bien sûr pas vocation à s’adresser qu’aux femmes blanches. C’est de l’auto-ironie, de la part d’une meuf qui essaye de reconnaître qu’elle a un statut privilégié dans la société car blanche, cis, hétéro, et issue d’une famille où l’on n’a jamais eu de mal à boucler les fins de mois.

Pourquoi un chat en logo ?

Parce que les chats sont cools. Je n’ai sincèrement pas d’autre explication à donner. Je précise aussi qu’il est volontairement un peu étrange, car je refuse qu’il cède aux diktats de la beauté.

Comment me contacter ?

Sur Twitter, à @perrinst.

D'où viennent les illustrations de ce blog ?

Je les fais moi-même, avec plus ou moins de succès selon les jours (de base, je dessine vraiment très mal). Elles m'appartiennent et ne sont pas libres de droits. Si pour une raison X ou Y vous souhaitez en réutilisez une, n'hésitez pas toutefois à m'envoyer un petit message ;-).